Quels sont les bons gestes pour s’étirer convenablement après une séance de running ?

Que vous soyez débutant ou coureur confirmé, il est nécessaire de prévoir un temps d’étirement après la séance de course. Les étirements sont marqués pour leurs effets bénéfiques dans le monde sportif et médical, en prévention ou encore au quotidien. Pourtant, il n’est efficace que lorsqu’on a un but précis et quand on le fait de manière correcte. Il existe de multiples exercices d’étirements. Quels sont donc, les bons gestes pour s’étirer convenablement après une séance de running ?

Pourquoi faire des étirements ?

Les étirements bien faits présentent beaucoup d’avantages. Ils permettent à réduire la raideur des muscles. Cela favorise l’assouplissement des muscles ainsi que l’évolution de l’amplitude de mouvements des marches pour une progression plus rapide. Ils redonnent ainsi aux articulations ses mobilités. S’étirer après la course permet également à limiter le risque de blessures comme pubalgies, tendinite, élongations ou claquages provoqués par la fréquence des mêmes gestes pendant l’entraînement, et ce souvent à l’aide de l’assouplissement des articulations. Les étirements peuvent limiter aussi l’apparition des courbatures et favoriser la récupération. Ils sont avantageux également dans la vie quotidienne. Ils aident les personnes en subissant de stresse à se détendre et à se décontracter. En effet, vous pouvez vous étirer en récupération d’une sortie sportive ou le soir après le travail. 

Quels sont les bons gestes pour s’étirer convenablement après une course ?

Après une séance de course, il faut d’abord baisser le rythme cardiaque en ralentissant le rythme petit à petit jusqu’à marcher. C’est la récupération active. N’oublier pas non plus de bien s’hydrater régulièrement. Vous pouvez ensuite passer aux exercices d’étirements pour éviter de grosses courbatures. Pour étirer les quadriceps, vous devez rester debout, prendre votre cheville et la mettre derrière les fessiers. Cet exercice simple soulage les muscles sollicités durant l’effort. Et pour étirer vos ischio-jambiers, posez le pied sur le banc et le basculer légèrement vers l’avant. Vous pouvez vous étirer aussi la partie supérieure du corps pour le délasser. Pour cela, prendre votre coude en haut de la tête et ramène-le avec l’autre bras sur le centre du votre corps.

Comment s’étirer correctement ?

Pour tirer plus d’avantages sur les étirements, il faut respecter certaines règles. Il ne faut pas faire des mouvements brusques pendant les étirements et durant le retour à la position de repos. Pour s’étirer après la course, il faut faire les différents mouvements de façon progressive et avec douceur pour ne pas traumatiser et brusquer les muscles. Il ne faut pas creuser les reins. Il est aussi nécessaire de s’étirer dans un endroit propice. Vous devez faire vos exercices d’étirements dans un endroit calme, relaxant, ne pas froide. Se relâcher les tensions est important pour décontracter. Pour information, un étirement est sans souffrance. Alors, ne forcez pas si vous avez ressentir une douleur.

Running : les bons mouvements pour s’échauffer
Se remettre au running : comment ne pas s’épuiser dès les premières séances ?