Quelle activité connexe pouvez-vous pratiquer en plus du running ?

Le running compte certainement parmi les activités physiques les plus courantes. Ce sport consiste principalement à courir. Ses objectifs peuvent toutefois différer selon le pratiquant. Pour une personne qui souhaite entretenir son corps, le running se pratique tout au plus 3 fois par semaine. Pour un runner, l’exercice se fera d’une façon régulière, voire intensive. Dans tous les cas, ce sport d’endurance offre de nombreux avantages. Il permet de muscler certaines parties du corps, d’augmenter la capacité respiratoire et de renforcer le cœur. Pour connaître et ressentir davantage les bienfaits du running, il existe quelques activités connexes qu’il est possible de combiner avec cette dernière.

La corde à sauter

Contrairement à certaines idées reçues, la corde à sauter n’est pas qu’un jeu. Il s’agit d’un sport pour accompagner le running, voire  toutes les autres activités physiques que vous devriez faire au quotidien. La corde à sauter permet d’améliorer nettement la condition physique d’une personne. Elle compte parmi les meilleures activités cardiovasculaires de tous les temps. En sautant à la corde tous les jours, vous augmentez votre résistance. Cette pratique permet également de tonifier l’ensemble de vos muscles. En effet, lorsque vous réalisez des sauts non-stop, la majorité de vos muscles sont utilisés. Votre corps devient alors plus ferme. L’avantage de cette activité est que vous pourrez également la pratiquer partout, à la maison, dans le parc ou même dans la rue. Avant de faire votre running donc, il est possible de prendre une corde avec vous, de trouver un endroit agréable et de faire une séance de 5 à 10 minutes. Cela vous permettra de mieux vous préparer à la course que vous allez entreprendre.

La musculation au poids du corps

Si votre objectif est d’améliorer votre vitesse, l’idéal est de choisir un programme de musculation au poids de corps. Ce sport pour accompagner le running permet à tous les sportifs d’améliorer leur tonicité. Ils seront alors plus performants dans leur course et ne seront pas facilement essoufflés. Cette forme de musculation permet  également de renforcer l’abdominaux. Toutefois comme il s’agit d’une pratique au poids du corps, aucune charge additionnelle n’est requise. Le seul poids utilisé sera le vôtre. Les exercices devront donc être variés pour s’assurer que les transformations restent en perpétuels évolution.  

La pliométrie

La pliométrie consiste principalement à décupler la capacité à réaliser des mouvements puissants sur une durée très courte. Cette activité représente la méthode parfaite pour optimiser la vitesse de démarrage et devenir un runner imbattable. Si vous vous demandez donc quel sport pour accompagner le running, pensez à faire de la pliométrie. Les buts de cette pratique sont nombreux, notamment l’augmentation de la vitesse de réaction ainsi que l’amélioration de la détente verticale. Si besoin, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un coach. 

Smoothies : composez vos boissons riches en nutriments
Yoga : comment s’étirer en douceur après la course ?