Se remettre au running : comment ne pas s’épuiser dès les premières séances ?

Pour donner une meilleure forme à son corps, casser la monotonie de son existence, ou tonifier son corps pour lutter contre les stress de la vie quotidienne, prenez une bonne décision, faites du sport. Et pourquoi pas le running ? Chacun se prend à pratiquer à sa manière son sport préféré. Il est nécessaire de se préparer à l’avance ou se munir de connaissances sur la discipline en question ou encore, savoir comment éviter les incidents de parcours.

Préparation psychologique 

Avant de pratiquer un sport comme le running il est bon d’étudier les sujets de préparation : se préparer calmement, éviter les précipitations qui mèneront à l’épuisement. Avant de commencer la course, il faut se préparer mentalement, veiller à son ressenti, à sa disponibilité, à l’excitation du moment sportif que vous allez vivre, autrement dit, être fin prêt dans son corps et dans sa tête. Vous pouvez commencer par une bonne préparation mentale. Vous devez tempérer votre zèle, car vous allez au-devant de l’échec. Tout doit se faire progressivement. Il est préférable qu’aucun autre événement ne vous préoccupe, car cela va entraver vos efforts lors de votre course. Il faut connaitre ses limites et se mettre en tête qu’il n’y a pas de conduites strictes à suivre. Seul votre corps est maître de la décision. Quand vous courez et que soudain vous sentez le besoin de marcher, n’hésitez pas à briser votre allure. Que ce soit au début des séances de running ou à un autre moment, tout doit se faire progressivement et à votre rythme. Un bon temps de 30 à 45 minutes est normal et suffisant pour commencer et sans forcer. Il est aussi raisonnable de faire 2 ou 3 séances par semaine. Il faut éviter l’épuisement à chaque fois pendant les séances, car la récupération risque d’être difficile et longue. Une pareille situation pousse à l’abandon, au dégoût. La douleur et la blessure viendront plus tard. Une planification de votre séance de course et un matériel adéquat vous sont utiles. Ne courez jamais le ventre vide, quelle que soit la raison de votre action sportive.

Les précautions à prendre dans l’exécution   

S’habiller léger et chausser convenablement sans contrainte de pointure vous mettra à l’aise durant votre course. Il ne faut pas vous charger de matériel sportif à moins que vous ayez besoin d’eau. Il est certain que vous allez vous fatiguer durant le running, mais n’allez jusqu’à l’épuisement. Il faut prendre les bonnes manières et adopter les bons gestes pour ne pas tomber en route. Apprenez à respirer correctement, car ainsi l’oxygénation de votre corps sera suffisante. Votre corps aura la quantité d’oxygène nécessaire au rythme que vous lui imposez. La respiration consiste toujours à inspirer par le nez jamais par la bouche, contrairement à l’expiration qui peut se faire par les deux voies. Le rythme de la respiration varie selon l’activité physique que chacun entreprend. Il ne faut pas forcer, mais le faire de façon fractionnée. Il faut se faire plaisir pour commencer la course et en solo dans un premier temps. Vous serez bien concentré, à l’écoute de votre corps, de ce que vous ressentez et de vos gestes. Et cela vous mènera à la séance suivante : l’amélioration utile pour entamer une nouvelle progression. Une phase de marche et une phase de course peuvent être alternées pour éviter l’épuisement et il ne faut pas insister quand le temps est terminé pour ne pas épuiser l’organisme et se trouver dans une position difficile pour récupérer. Il y aura suffisamment de temps après le running. 

Comment terminer la course

Après le running, après un bon parcours, vous ne devrez pas être essoufflé, mais fatigué. Vous devez être fier de votre première course. Il est normal d’éprouver de la fatigue après avoir mis à l’épreuve les muscles de votre corps. Cet état va se défaire après un temps de récupération. La cadence de 2 à 3 séances par semaine est amplement raisonnable pour commencer la course. Si le désir et la hâte de reprendre le prochain running vous enflamment, vivement la prochaine séance ! Vous êtes sur la bonne voie. Pour la suite, ne forcez pas trop l’effort. Même si vous voulez progresser afin de ne pas tomber dans le surentraînement. Il suffit de travailler l’endurance fondamentale. La sensation de fatigue ressentie après le running ne doit pas être confondue à celle mêlée à l’accroissement des activités de la journée. La sensation de fatigue doit être seulement le résultat de votre entrainement. Il est intéressant de finir la séance calmement en marchant ou en footing lent.

 

Comment améliorer ses capacités physiques ?
Comment choisir sa montre GPS ?